La Febetra et TLV exigent l’arrêt immédiat des barrages filtrants en Wallonie – La prise en otage de collègues-transporteurs doit cesser, les problèmes techniques de Satellic doivent être solutionnés immédiatement

Malgré les problèmes techniques auxquels la taxe kilométrique est toujours confrontée, les blocages routiers ne constituent pas la solution pour la Febetra et TLV. De plus que maintenant que le prix au kilomètre augmente pour les transporteurs, les pertes de temps dues à des blocages sont à éviter à tout prix. Les transporteurs belges doivent continuer à assurer la sauvegarde de leurs sociétés.
La Febetra et TLV se sont, durant de longues années, concertées avec les autorités compétentes avant que la décision définitive concernant la taxe kilométrique n’ait été prise. Une forte réduction des tarifs et du réseau routier constituaient une série de points pour lesquels TLV et la Febetra ont pu faire la différence grâce à leurs efforts. La Febetra et TLV sont toujours d’avis que la taxe kilométrique a un lourd impact financier, sans que la congestion ne s’améliore étant donné que les voitures privées ne doivent pas payer par kilomètre.

Maintenant que la taxe kilométrique est d’application, le stade des négociations concernant le principe de base est donc derrière nous (depuis longtemps). TLV et la Febetra continuent à insister pour la suppression immédiate des nombreux problèmes. Le transporteur qui, en bon père de famille, a tout mis en œuvre pour être en ordre, ne peut pas être puni pour des erreurs du système.

Ainsi des OBU commandés à temps par des transporteurs belges ont été erronément livrés en Allemagne. Le callcenter de Satellic est quasi injoignable, ce qui rend le signalement d’OBU défectueux complètement impossible. Ce ne sont que quelques un des nombreux problèmes qui se posent et qui ne sont toujours pas résolus.
Toutefois, pour la Febetra et TLV, les blocages ne constituent pas la réponse adéquate à ces problèmes. Les transporteurs qui bloquent les routes en Wallonie, rendent les choses encore plus difficiles pour leurs collègues qui souhaitent continuer à développer leur entreprise avec succès.

La Febetra et TLV appellent les manifestants à immédiatement lever les barrages. Les deux organisations professionnelles continuent à mettre la pression sur Satellic et VIAPASS afin que les problèmes techniques, logistiques et informatiques soient résolus.

Print This Post