Taxe kilométrique pour les camions : la patience des transporteurs a des limites

A de multiples reprises depuis février 2015, les trois fédérations belges du secteur Transport & Logistique, la Febetra, TLV et l’UPTR, ont pu rencontrer les diverses autorités régionales en charge du dossier de la taxe kilométrique et leur exposer le point de vue des transporteurs quant à l’introduction de cette taxe supplémentaire en 2016.

Le secteur a mis sur la table une série de revendications qui, jusqu’à présent, n’ont encore reçu aucune réponse concrète.

La concrétisation de ces demandes est pourtant un préalable essentiel à l’introduction d’une taxe kilométrique en Belgique. A défaut, la taxe kilométrique détériorera plus encore la position concurrentielle (déjà très affectée …) des transporteurs belges par rapport à leurs concurrents étrangers.

Dans l’état actuel des choses, la taxe kilométrique ne représentera rien d’autre qu’un énorme impôt supplémentaire pour les transporteurs belges.

Le secteur attend maintenant avec impatience qu’une réponse soit apportée à ses questions et légitimes préoccupations.

TLV, l’UPTR et la Febetra ont demandé un entretien urgent avec les Ministres-Présidents des trois régions et leurs ministres en charge du dossier de la taxe kilométrique.

Les trois fédérations espèrent maintenant obtenir une réaction à court terme. Les transporteurs ont, en effet, bien compris que pour eux, le temps presse …

La pression mise sur leur fédération respective pour entrer en action augmente jour après jour !

A défaut de réponses concrètes des responsables politiques, il est aujourd’hui devenu évident que l’UPTR, la Febetra et TLV devront, d’une manière ou d’une autre s’apprêter à réagir.

Les trois fédérations ont, par conséquent, invité leurs membres à répondre à une enquête afin de prendre le pouls de leurs adhérents respectifs quant à l’idée d’entrer en action.

Au terme de cette enquête et à défaut de réaction politique concrète, les trois fédérations se réuniront pour déterminer la suite à donner au message de leurs transporteurs.

Print This Post