Poids et dimensions des poids lourds – Le PE n’est pas conséquent en matière de durabilité

La session plénière du Parlement européen s’est, ce jour, prononcée quant à la révision de la directive européenne concernant les poids et dimensions des poids lourds, entre autres.

La Febetra déplore que le Parlement européen ne soutienne pas une série de propositions et donne donc l’impression d’un manque de gestion cohérente en matière de durabilité.

Les parlementaires européens optent clairement pour plus de poids lourds aérodynamiques et donnent leur accord à des mesures qui annihilent partiellement le désavantage du poids supplémentaire des systèmes de propulsion alternatifs. Il s’agit, en effet, de mesures qui soutiennent le transport durable. Le Parlement européen refuse par contre le transport transfrontalier des 44 tonnes et des écocombis.

La non autorisation d’accords bilatéraux entre les États membres pour le transport transfrontalier de 44 tonnes est en contradiction flagrante avec le fait que dans le même texte, le Parlement européen, demande à la Commission européenne de s’atteler urgemment à établir des mesures visant à diminuer le nombre de trajets à vide dans le transport routier de marchandises. La Belgique et la France autorisent les 44 tonnes sur leur territoire, mais lors d’un transport entre ces deux États membres, on ne peut circuler qu’avec 40 tonnes. Ainsi tous les véhicules belges à destination de la France roulent pour 10% à vide. La Febetra déplore, dès lors, que l’Europe ne veuille pas mettre fin à cette situation absurde.

Le transport transfrontalier à l’aide d’écocombis est également interdit. Cependant, les écocombis contribuent incontestablement à une diminution des émissions de CO2 et à un transport plus efficace.

Finalement, la Febetra estime que le fait que la révision de la directive n’intègre pas la co-responsabilité du chargeur en cas de surcharge constitue une occasion manquée. Ce n’est que dans le cas de surcharge de conteneurs que la directive prévoit que tant le transporteur que le chargeur peuvent être sanctionnés.

Le transport routier de marchandises ne se limite toutefois pas uniquement aux conteneurs.

Print This Post